Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

L'Afghanistan

LE RETOUR D'UN ROI

William Dalrymple

 

1809, en Afghanistan, Shah Shuja règne. L'empire fondé par son grand-père révèle un pays dont les contours en font une nation qui en raison de sa topographie, de la diversité de ses composantes religieuses, linguistiques et tribales ne peuvent créer une unicité. D'ailleurs au sein d'une même lignée, les vendettas ne sont pas rares. 
L'East India Company basée en Inde à Delhi décide de sceller une alliance avec Shah Shuja. L'ambassade qui part de Delhil est plutôt agréablement surprise par l'accueil que lui fait Shah Shuja et les anglais très étonnés de voir autant de beauté chez ces Afghans. Une guerre fratricide ayant entraîné l'éclatement de l'Afghanistan et sa ruine intellectuelle, Shah Suja a donc vraiment besoin de cette alliance avec les anglais. Malheureusement, Shah Mahmood, un des frères de Shah Shuja s'échappe et s'allie avec le clan des Barakzaï : c'est alors la déroute. Les anglais décident de fuir et Shah Suja demande l'aide des Sikhs à Lahore. Accueilli sans réserve, il se retrouve “prisonnier” de Ranjit Singh et doit accepter de donner le plus beau bijou du pays. Fort heureusement, les femmes du Shah arrivent à s'enfuir et c'est au terme de deux années, que Shah Shuja qui s'est empaté, a perdu et sa superbe et ses hommes, arrive à Ludhiana. Après l‘échec d'une première tentative d'expédition menée vers le Cachemire, il réussit enfin à récupérer Peshawar mais une attaque est lancée et il est contraint à l'exil à Ludhiana.
Pendant ce temps, la Russie s'étendu au sud et a l'est et a la main-mise sur l'AzerbaÏdjan et l'Arménie, alors perdus pour l'Iran. 

---------------------------

 

L'auteur, débute par une présentation des acteurs de son roman : ceux-ci font partie de deux clans afghans qui s'opposent et au sein même desquels les rivalités familiales sont bel et bien présentes et se manifestent de façon violente. L'auteur nous présente également les autres protagonistes, anglais (Sir Wade-persan né a Bengale-, Lord Auckland, les généraux Nott, Pollock, Sale, Elphinstone, les capitaines Mackenzie, Skinner, Sir Macnaghten, Burnes l'officier écossais, le major Pottinger, Henry Rawlinson). 
Il va être difficile de résumer un tel livre qui regorge d'information et qui est très dense en terme d'informations, de dates, d'anecdotes, de descriptions.
En lisant l'histoire de ce pays, je dirais qu'il s'agit d'une joute où le chef de chaque clan va tantôt prendre le pouvoir, le perdre et où les anglais en sus de leur conquête du territoire auront manipulé, trahi, fait preuve de lâchetés et n'auront pas su écouter les conseils des autochtones ; ceci leur vaudra d'ailleurs de mettre en place de bien mauvaises stratégies de repli, de fuite ou de batailles qui entraînera des pertes humaines et financières considérables. Leur méconnaissance géographique (et climatologique) du pays ainsi que les divergences au sein de cette communauté anglophone allaient indubitablement concourir à un fiasco. 
Des années plus tard, les mêmes erreurs ne se reproduisent-elles pas ?

 

-----------------------------

Un grand merci à Babelio et aux Editions Noir sur Blanc.

------------------------------

 

 

Le retour d'un roi

Le retour d'un roi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article