Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Un classique

La saga d'Emile Zola : Les Rougon Macquart

Ma fille ayant eu à lire "La fortune des Rougon" au lycée l'an dernier, j'ai décidé cet été de suivre la vie de cette famille.

De cette série, j'avais lu "L'assommoir" et "Germinal" lorsque j'étais à l'école. Bien que ces romans soient plutôt misérabilistes, je les avais bien aimés. J'ai donc décidé de lire tous les romans de cette série dans l'ordre et ai commencé  cet été par "La fortune des Rougon".

J'ai dû dresser un arbre généalogique afin de m'y retrouver au cours de ma lecture ; vous pourrez retrouver l'arbre généalogique ici 

 

---------------------

"La fortune des Rougon" plante le décor et les personnages de l'oeuvre d'Emile Zola. J'ai d'ailleurs appris que Plassans était une ville fictive et moi qui avais toujours cru que l'ensemble de l'oeuvre se déroulait à Paris et dans le Nord, j'ai été surprise de voir que la famille prenait place dans le sud de la France. 

Dès ce premier tome, l'auteur dépeint très bien la misère sociale, la fainéantise des hommes, l'arrivisme, la jalousie, l'envie. Et d'une manière générale, les femmes de cette oeuvre ont fait de bien mauvais mariages qui les ont plutôt conduit à la misère et à leur perte.

-----------------------

Adélaïde FOUQUE épouse Pierre ROUGON et ils ont un fils, Pierre. Puis son époux meurt et Adélaïde vit alors avec MACQUART, avec lequel elle aura Antoine et Ursule.

Pierre fils, à la mort de sa mère, ne souhaite pas partager l'héritage et s'arrange donc pour garder l'intégrité de l'argent ce qui lui vaudra l'animosité de ses frère et soeur avec lesquels il ne s'entendait guère. Tandis qu'il fait un mariage qui l'arrange et qu'il paresse beaucoup, il a néanmoins des idées de grandeur et va s'engouffer dans la brèche politique afin de se faire valoir et de "grandir" socialement.

--------------------------

 

Un classique

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Liberty 27/08/2014 16:18

Tu racontes très joliment et ça me donne envie de le lire. merci.

Dame ribambelle 27/08/2014 19:57

Merci. Ce premier roman de cette longue série n'a rien de vraiment larmoyant comparé à d'autres (Nana, l'assommoir, Germinal). En revanche, pour ce qui concerne l'égoïsme, l'envie, la jalousie, le lecteur est servi. Du coup, les personnages ne sont pas vraiment attachants.
Et un tout petit bémol : l'auteur débute par un fait pendant plusieurs pages, puis il reprend le fil de l'écriture en partant du début de l'histoire des Rougon. J'ai donc été perplexe pendant quelques temps en voyant que les deux protagonistes avaient "disparu" des pages suivantes.