Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Une douce vengeance. Elizabeth George

Une douce vengeance. Elizabeth George

 Thomas Lynley s'apprête à se fiancer à Deborah Cotter, dans la maison familiale qui l'a vu grandir, sur les terres de Cornouailles. La famille est réunie autour du couple, ainsi que les amis de Thomas et Deborah. Simon, un ami de Thomas, qui fut d'ailleurs amoureux de Deborah est venu accompagné de sa soeur. Les frères et soeurs de chacun sont présents pour l'événement. Or, lorsqu'un journaliste local est retrouvé chez lui assassiné et émasculé, l'entourage de Thomas est aussi frappé par des disparitions ou des morts.

Qu'est-ce-qui peut bien relier le journaliste, marié et père de famille, aux membres de la famille de Thomas ou Simon ?

Le duo va mener son enquête afin de lever le voile sur ces crimes.

---------------------------------------

Mon avis :

J'avais lu un premier roman de l'auteur que j'avais moyennement aimé. Là, dès le début du roman, je ne fus pas loin de refermer le livre tant le nombre des personnages ne cessait de croître ; surtout, je ne comprenais pas vraiment les liens qui les unissaient les uns aux autres et passais mon temps à noter leurs noms et faire des flèches pour relier les fratries, les amoureux, les fiancés entre eux. Sans compter qu'en plus du premier cadavre, s'ajoutaient l'épouse, son frère, son père qui gravitaient aussi autour de la famille de Thomas.

Dès lors qu'il y eut d'autres morts/disparitions, le roman se mit en place et l'implication plausible de certains devint source de curiosité. Comme je ne fus pas capable d'ébaucher un scenario probable pour comprendre qui était coupable, je dus attendre que chaque tiroir s'ouvre afin de suivre la résolution progressive du crime avec Thomas et Simon.

J'ai vraiment plus apprécié le dernier tiers du roman bien que les toutes dernières pages furent à mon avis, de trop.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article