Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Robe de marié.

Robe de marié.

En furetant sur les blogs et notamment sur celui ci , j'avais repéré deux livres dont "Robe de marié" de Pierre Lemaître. J'ai tout de même dû attendre un temps certain car d'autres l'avaient déjà réservé à la médiathèque.

Enfin, il fut libéré et je le récupérai. Le soir même, je commençai  ma lecture. Et avant même d'avoir le temps de réagir, je fus prise par un tourbillon, en apnée, entraînée vers je ne sais quoi pendant 56 pages. Je ne respirais plus. Prise dans la frénésie et l'enchaînement des meurtres commis par Sophie, de la fuite, de la panique, de la perte des repères temporo-spatiaux de l'héroïne, de sa panique, de sa sueur, de la confusion de ses souvenirs, de son comportement variable d'une minute à l'autre. Fatiguée. Essoufflée tout comme elle. On ne la voit pas tuer mais pourtant elle en assassine du monde ! D'ailleurs il faut vite qu'elle se trouve une autre identité afin de pas être arrêtée. Ceci dit, même sous un autre nom, Sophie reste Sophie et tue. Elle a aussi l'impression d'être folle mais ce sentiment, elle l'avait déjà avant puisqu'elle avait consulté à force d'oublier, d'être confuse dans ses souvenirs. Alors elle se dit qu'en changeant d'identité et en épousant un homme qui ne sera pas trop curieux, ça fera l'affaire. Pour faire l'affaire, c'est sûr que ça fait l'affaire. Mais cela fait l'affaire de qui ? De Sophie ou de son gentil mari dévoué ?
A vous de le lire et de voir.

---------------------------------------------

Ce roman m'a bien plu mais il m'a épuisée nerveusement. J'en ai lu un peu un soir et tout le reste samedi. Je n'ai pas trop aimé la partie centrale où l'on voit Frantz agir. J'ai préféré la partie qui précède et celle qui suit. Je trouve aussi que les épisodes de descente à la cave auraient pu être plus stressants car là j'attendais un peu plus ; j'aurais aussi volontiers modifié une partie de la fin. Ceci dit, cela reste un très bon moment de lecture et de tension que j'ai apprécié. Je vais tâcher de trouver plus reposant dans ma P.A.L

----------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dasola 08/11/2014 21:41

Bonsoir Une Ribambelle, pour être épuisant, ce roman est en effet épuisant. Je lu juste après Travail soigné: encore pire. Pierre Lemaître a le sens du rythme. On sort de ses romans hors d'haleine. Bonne soirée.

Une ribambelle 09/11/2014 08:34

Je prendrai alors cet autre titre que je lirai entre deux romans plutôt joyeux et légers alors.

sous les galets 23/10/2014 06:33

Moi je suis une vraie chochotte avec les policiers, si c'est trop violent, trop dark, trop sanguinolent je fais des cauchemars , ce qui a bien été le cas avec Travail Soigné de Lemaître, du coup j''ai toujours hésité à en lire d'autres de lui...Robe de mariée me paraît particulièrement flippant.

Une ribambelle 23/10/2014 13:01

Et bien figure-toi qu'après en avoir lu quelques pages, la nuit même j'ai fait un cauchemar. J'étais adulte, mais chez mes parents, enfermée dans la salle de bain avec des tueurs qui m'avaient tiré une balle dans le genou....et je cherchais à savoir comment m'échapper.
C'est bien pour cela que j'ai lu le reste en journée..
C'était le premier de cet auteur là. J'ai bien aimé mais alors j'étais un peu-beaucoup en apnée.

Pierre FAVEROLLE 21/10/2014 21:29

Salut, ton ressenti est amusant. Moi, c'est l'inverse. J'ai trouvé le début un peu long puis j'ai été terrifié par la partie avec Franz. Par contre, je suis bien d'accord, c'est un livre horrifiant, stressant, sans qu'il y ait de sang. Un excellent moment de lecture. Amitiés

Une ribambelle 21/10/2014 21:35

J'espère juste que de tels cinglés ne sont pas légion....

christelle 21/10/2014 16:21

Merci pour ce joli partage !

Une ribambelle 21/10/2014 18:58

Après l'avoir lu, je voulais un livre plus "plan-plan" mais alors je ne suis pas plus reposée car j'ai pris "La religion" de Tim Willocks et on ne peut pas dire que l'inquisition était une période de douceurs....