Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

L'Île du Point Némo - Jean-Marie Blas de Roblès

L'Île du Point Némo - Jean-Marie Blas de Roblès

ça démarrait fort. Au bout de trente pages j'étais passée des batailles d'Alexandre roi de Macédoine et de Darius à l'Angleterre et une châtelaine, en passant par Biarritz et un pseudo-dandy. Ledit Dandy ayant eu une enfant avec ladite châtelaine. J'avais aussi fait la connaissance d'un chinois pervers qui épiait ses employées sous la douche et d'un homme qui au coeur de la France avait réhabilité les hangars à tabac de ses aïeux.Il  y avait aussi la vie de Chonchon, Marthe, Charlotte.

Tout au long du roman on suit les aventures de la Châtelaine et du du pseudo-dandy à la recherche d'un diamant. Ils vont traverser la Russie nantis de leurs proches et il va leur arriver moult aventures. De façon régulière, les autres personnages (Mr Wang le chinois, Chonchon) apparaissent alternativement.


ça foisonne, c'est fantasque, complètement fantaisiste, joyeux.

 

Mon avis :

Je n'ai pas du tout aimé ce roman car il y a plusieurs histoires avec des personnages différents qui émergent au cours des premiers chapitres et ils n'ont aucun rapport entre eux, si bien que l'on se demande ce qu'ils font tous là ! Cela m'a fait penser à un trop-plein d'idée qu'aurait eu l'auteur qui aurait souhaité placer tous ses personnages. J'ai cru que rapidement on pourrait tous les relier avec les personnages centraux que sont Canterel, Grimod, Lady Mac Rae, leurs gens de maison, or... non. J'ai vraiment eu du mal à le terminer : l'écriture n'est pas ennuyeuse et au contraire la narration est dynamique mais c'est le contenu des chapitres que je n'ai pas aimé. C'est bien trop imaginaire et farfelu à mon goût.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

sous les galets 24/11/2014 15:39

oh zut!!!! j'étais hyper tentée par ce roman d'aventure. Décidément soit on aime soit on déteste non ?

Une ribambelle 24/11/2014 16:21

Jusqu'à présent je n'ai même pas vu de critique négative. Remarque, je n'ai pas aimé "Le roi disait que j'étais diable" alors que j'aime le moyen-âge et les critiques étaient dans la très grande majorité élogieuses également ; je n'ai pourtant pas l'impression d'être difficile. Pour en revenir à nos nombreux amis de l'île du Point Némo, il faut reconnaître que je ne suis pas férue d'imaginaire alors à haute dose pendant de nombreuses pages, ça ne m'a pas convenu du tout. J'ai même failli l'abandonner.