Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Le crime de Paragon Walk - Anne Perry

Le crime de Paragon Walk - Anne Perry

Troisième roman de la série de Charlotte et Thomas PITT.

L'histoire : une jeune fille de 17 ans, violée et blessée à coups de couteau vient mourir dans les bras de sa belle-soeur ; dans un dernier élan elle a réussi à regagner le domicile de son frère qui l'hébergeait. Outre la famille qui est sous le choc, tous les habitants de Paragon Walk sont inquiets de savoir qu'un criminel rôde. Une fois de plus, l'enquête est confiée à Thomas PITT qui va devoir trouver qui est le meurtrier. Il est tout à fait possible qu'il s'agisse d'un des habitants, d'un rôdeur, du majordome ou du valet d'une de ces familles. Quelques temps plus tard, un des habitants de la rue disparait. On en vient donc à le soupçonner mais encore faudrait-il le retrouver pour qu'il s'explique. De façon tout à fait inattendue, il est retrouvé et peu de temps après, un des voisins est retrouvé pendu. S'agit-il d'un suicide ? D'un meurtre ? Et par qui ?

Mon avis : j'ai trouvé le roman bien long car jusqu'à 60 pages avant la fin il ne se passait pas grand-chose puisque le narration ne concernait que le premier crime et les actions de Charlotte qui souhaitait en savoir plus afin de trouver le meurtrier. Puis brutalement, l'inconnu est retrouvé, un mort suit, une maison mystérieuse est découverte et le meurtrier aussi. La dynamique des dernières pages laisse donc une image plutôt positive du roman même si j'aurais apprécié plus de mouvements, de dynamisme, de découvertes au cours des 250 premières pages.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le Bison 21/11/2014 22:48

Pas trop ma tasse de thé. Les polars ou romans historiques ne se présentent guère à moi, et j'avoue que j'ai du mal à me passionner pour cette époque victorienne. Mais bon, ce n'est que le préjugé d'un bison qui sur ce coup-là ne montre pas une grande ouverture d'esprit. Et puis, il faut bien que je laisse quelques livres aux autres...

Une ribambelle 22/11/2014 08:29

En fait je dirais que c'est un type de roman confortable. ça me repose. Je ne pourrais jamais lire que ce genre de livres. Même si c'est bien écrit, j'ai besoin d'autres styles d'écriture pour être satisfaite, d'autres histoires et surtout d'autres tons dans les livres.

dasola 19/11/2014 17:01

Bonjour Une ribambelle, je suis bien d'accord pour dire que les romans d'Anne Perry "Thomas et Charlotte Pitt" sont souvent trop long. J'en ai lu 8 ou 9 (dans l'ordre) et je me suis arrêtée là. On se lasse. Les intrigues sont souvent embrouillées mais surtout les nombreux personnages qui font que l'on se perd parfois dans l'histoire. Il faudrait j'essaye la série "William Monk" pour voir si c'est pareil. Bonne après-midi.

Une ribambelle 19/11/2014 20:15

Je te dirai car j'ai le premier de la série de Monk mais je ne l'ai pas encore commencé.

sous les galets 18/11/2014 06:52

Ah Zut, tu es mitigée donc. Je misais beaucoup sur Anne Perry...Bon avec un autre titre peut-être ?

Une ribambelle 18/11/2014 07:31

Pour celui-ci effectivement, c'est bien dommage qu'il faille attendre la toute fin pour que ça soit franchement surprenant. Ceci dit, en terme de surprises on a notre lot à deux moments mais ça arrive un peu tard. Je dirais que je l'ai mieux aimé que "le mystère de Callander Square" mais moins que "L'étrangleur de Cater Street" et que "Le bourreau de Hyde Park".