Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Crimes et condiments - Frédéric Lenormand

Crimes et condiments - Frédéric Lenormand

Voltaire a déjà goûté à la Bastille. Et chez lui et chez les autres, il goûte aux plats étouffants, qui nagent dans le gras. Alors il recrute un cuisinier qui saura lui faire des mets un peu plus légers et un peu plus raffinés. Pour cela, il s'aide des aliments qu'il fait venir de façon illégale des îles. Une de ses autres activités consiste aussi à vendre sous le manteau ses écrits et accessoirement il s'occupe de caser le Duc de Richelieu pour lequel il souhaite une alliance maritale et pécunière conséquente étant donné que Voltaire joue aussi le rôle de banquier et prête à tire-larigot.
En compagne des Dumoulin, de l'abbé Linant, d'Emilie,  de Leibniz-son chien-, Voltaire est sur tous les fronts même celui d'une enquête policière.

Leibniz ! Des cartésiens ! Attaque !
Au troisième ordre-ce n'était tout de même que Leibniz, pas Platon-, son petit défenseur courut à la rencontre des nouveaux venus dont l'intrusion semblait déranger l'humain aux vieux cheveux de femme qui le nourrissait.

J'ai un avis plutôt mitigé pour ce roman.

Il y a beaucoup d'humour,  les personnages sont truculents et le livre est franchement agréable à lire.  Cependant la 4ème de couverture (que finalement je lis rarement) ne correspond pas à ce que j'ai lu et retenu de ce livre. Si je m'en tiens à ce qui est écrit au dos du livre le thème est l'enquête policière menée par Voltaire pour trouver un ou des assassins qui sévissent alors qu'en fait ce n'est à mon sens pas le propos du livre, du moins pas plus le propos que le mariage du Duc de Richelieu, que le trafic mené par Voltaire, que la menace qui pèse sur lui de retourner à la Bastille, que ses amours illégitimes....
Ce n'est d'ailleurs pas tant que la 4ème de couverture ne corresponde pas trop au contenu qui me gêne que l'abondance de faits abordés dans le roman.
Alors cela donne certes un rythme au livre parce que l'on passe un peu d'un sujet à un autre mais j'aurais aimé que le roman soit plus long pour permettre de développer les sujets ; en effet on a l'impression que la résolution des crimes est LE sujet du livre puisque d'ailleurs le livre se termine avec l'identification du meurtrier alors qu'en fait, une fois l'affaire résolue, je m'en fichais complètement puisque l'auteur n'avait pas donné assez de présence à ces meurtres dans le livre et que pour moi c'était un thème comme un autre. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 31/03/2015 13:14

Je comprends ta déception.

uneribambelle 31/03/2015 13:20

Ce qui me rassure est que ma collègue qui m a prêté ce livre a eu la même impression sauf que cela ne l a pas gênée