Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Un parfum de cannelle - Samar Yasbek

al

al

Anouar est marié avec Hasna. Il s'agit d'un second mariage pour lui et Hasna, sa cousine, est bien plus jeune que lui. Ce mariage arrangé a dérouté Hasna car Anouar s'était toujours comporté en adulte, en cousin protecteur vis-à-vis d'elle lorsqu'elle était petite et de devoir l'épouser la choque. Si dans un premier temps elle refuse l'inévitable, elle va vite devoir se rallier à l'arrangement familial.
Le couple marié vit à Damas et sa situation sociale est enviable. 
Un jour, un homme amène avec lui sa fillette Alya afin que le couple l'achète et en fasse sa bonne. Une fois la tractation établie et l'argent remis, l'homme s'en va en laissant son enfant.
Hasna apprend donc à Alya ce qu'elle doit faire au domicile puis se sert de sa bonne afin de satisfaire son plaisir et l'enrôle dans sa sexualité puisqu'entre Anouar et elle, la communication, l'échange et la sexualité sont quasiment réduits au néant.
Or, quelques temps plus tard, une nuit, Hasna surprend Alya au lit avec son époux. Blessée de voir Alya active au lit avec son mari passif, elle la chasse sur-le-champs, avec force et violence. Malgré la douleur et la colère, elle est prise de remords et cherche à la retrouver.

--------------------------------------

Mon avis :
Je n'ai pas vraiment aimé ce roman, je m'y suis ennuyée. L'auteur a pris le parti de ne pas donner voix à l'époux qui nous apparait ni plus ni moins que comme un vase posé sur un lit et de laisser la parole à Hasna et Alya. Tour à tour, on va donc revivre avec Alya ce que fut son enfance malheureuse, sa pauvreté, la dureté que fut sa vie lorsqu'elle était enfant tandis qu'Hasna va se lamenter sur ce qu'elle considère comme une trahison et osciller entre vouloir retrouver Alya, trouver le plaisir dans les rencontres avec les femmes. Je suis restée complètement étrangère et hermétique aux souffrances d'Hasna.

Précision : contrairement à ce qu'indique la 4ème de couverture, je vous rassure (ou pas), il n'y a vraiment rien de sulfureux.

-------------------------------------

Petite précision concernant le nom de famille de l'auteur : sur le livre il est écrit avec un S sur la tranche alors que sur la couverture il est écrit avec un Z.
 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article