Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Betty - Arnaldur Indridason

Betty - Arnaldur Indridason

Betty est mariée à Tomas. Il est riche et plus âgé qu'elle. Un beau jour, Betty rencontre le narrateur, conseil juridique et lui demande de travailler pour l'entreprise de son mari. Le narrateur n'en a guère envie mais Betty se fait insistante et l'embauche est conclue.
Betty a parfois le visage tuméfié. Le conseil juridique l'enjoint à porter plainte contre son époux mais Betty lui assure que son mari l'aime...
Et puis un jour voilà le conseil juridique accusé d'un meurtre. Mais de quel meurtre s'agit-il ? 

------------------------------------

Mon avis : je suivais tranquillement le récit du narrateur qui tantôt nous relatait sa rencontre avec Betty, tantôt son interrogatoire quand soudain, je pris une claque littéraire. Un événement grave du récit me surprit et donna un autre ton au roman. Quelques lignes plus loin, la deuxième claque. La deuxième révélation me stupéfia davantage. Je réfléchis à ce que j'avais pu louper.
Et je me dis qu'Arnaldur avait été très malin et très fort car je n'avais rien vu venir. 
Formidable intrigue. La manipulation est présente à tous les étages.
Je vous le recommande vivement. 

-------------------------------------

J'ajoute ce roman au challenge ABC qui sera clos le 13 septembre et un auteur au challenge Voisins-Voisines. Cela tombait bien car je n'avais pas encore abordé les auteurs islandais.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dasola 15/09/2015 21:16

Bonsoir Une ribambelle, je n'ai pas été aussi convaincue que toi car l'intrigue m'a paru très inspiré par celle d'un Facteur sonne toujours deux fois (en féminin). Ca se lit bien mais je préfère les enquêtes d'Erlendur par Indridason. Bonne soirée.

uneribambelle 16/09/2015 07:18

On ne se fait pas autant mener en bateau par l'auteur dans Le facteur sonne toujours deux fois ;-)

Ariane 08/09/2015 19:12

Je le note !

Une ribambelle 08/09/2015 20:30

Oui c'est une lecture imposée ;-)

sous les galets 08/09/2015 06:49

Il est depuis longtemps sur ma LAL, on m'avait dit que c'était brillantissime (avec un traduction au top visiblement), tu confirmes ce que j'en pensais. Je vais creuser l'affaire. Super billet du coup.

uneribambelle 08/09/2015 08:07

Oui creuse bien l'affaire ;-) Et attrape-le vite.

Alex-Mot-à-Mots 07/09/2015 13:06

J'ai vécu la même claque sue toi, et j'ai adoré !

Une ribambelle 07/09/2015 13:42

ça fait du bien d'être surprise à ce point là.

petit pingouin vert 07/09/2015 09:11

j'avais lu " la femme en vert" de cet auteur que j'avais adoré, tu me donne envie de découvrir celui ci

Une ribambelle 07/09/2015 13:43

ça faisait très longtemps que je voulais en lire un autre de lui puisque l'on voit souvent cet auteur sur les blogs. Ravie de mon choix. Je m'auto-félicite d'avoir pris celui-ci.

lcath 06/09/2015 21:32

super ce bouquin n'est ce pas !

uneribambelle 07/09/2015 08:14

Absolument. Une belle malice de la part de l'auteur.

Laure 06/09/2015 17:57

J'ai pris la même claque en lisant ce livre ! Et j'espère que de nombreuses personnes vont suivre ton avis et lire ce livre !

uneribambelle 06/09/2015 18:05

Je ne savais pas que tu l'avais lu. Quand je pense que je me baladais en le lisant, avec un air très détaché. Il m'a saisie.

Aifelle 06/09/2015 06:13

Celui-là, je l'ai laissé de côté, pas très tentée. Ton billet va me faire changer d'avis.

Une ribambelle 06/09/2015 08:33

Surtout ne le laisse pas de côté. Quand je pense que je l'ai pris au pif à la librairie ! Il me fallait la lettre I pour le challenge ABC. J'aurais pu en prendre d'autres du même auteur puisque je n'avais lu que "La voix". C'est la couverture qui m'a intriguée ainsi que le commentaire du Figaro au dos du livre.

MJ Fée Main 05/09/2015 21:22

Bonsoir,
Alors cette fois, tu me donnes vraiment envie de me remettre à la lecture, abandonnée depuis des lustres... Quel suspens !

Une ribambelle 06/09/2015 08:36

Il faut effectivement reprendre la lecture et celui-ci se lit vite. On se laisse bercer, trimbaler pendant une moitié de livre puis après on se prend des claques.
Surtout, ne pas aller lire des mots vers la fin ou à la moitié du roman car on risquerait de tomber sur des indices qui casseraient le plan mis en place par l'auteur.