Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

La vie est brève et le désir sans fin - Patrick Lapeyre

La vie est brève et le désir sans fin - Patrick Lapeyre

 

Louis Blériot est marié et ne semble guère attaché sentimentalement à son épouse. Il ne manifeste ni enthousiasme, ni geste de tendresse. Traducteur à son compte, il réclame souvent de l’argent à ses parents sans visiblement la moindre once de culpabilité.
Louis se souvient de Nora, qu’il a aimée et qu’il n’a pas revue depuis deux ans. En fait, un jour Nora n’est pas revenue. Elle est partie en Angleterre, sans prévenir Louis et sans que cela ne semble l’atteindre, elle. Au terme de deux ans de silence et de liaison avec Murphy en Angleterre, elle téléphone à Louis, en France, pour qu’ils se revoient comme si cette absence n’avait jamais eu lieu et surtout comme si Louis ne devait pas en faire grand-cas. Pendant ce temps-là, Murphy retrouve un appartement vidé des affaires de Nora et dans l’incompréhension se met à la recherche de sa bien-aimée.

Mon avis :

J’ai arrêté la lecture de ce roman après en avoir lu presque les 2/3.
Elle qui va, qui vient, d’un amour à l’autre comme si c’était normal, sans explication autre qu’elle veut se sentir libre. Elle ne dégage rien. Elle n’est ni drôle, ni très heureuse, ni très malheureuse. Louis semble posé là, à côté de son épouse, sans manifester le moindre enthousiasme ni émotion. Quand il réclame de l’argent à ses parents, là encore, il ne semble ni heureux, ni coupable. Lorsqu’il retrouve Nora, ils reprennent leur affaire comme lorsqu’ils étaient ensemble.

J’ai trouvé tous les personnages dénués de gentillesse, de drôlerie, de tristesse, d’enthousiasme… vides de sentiments, incolores, insipides. J’ai eu l’impression de lire une histoire plate sans aucun relief que ce soit au niveau de l’intrigue que des personnages.

Ce roman a pourtant eu le prix Fémina…….

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Tiphanie 11/10/2015 17:41

Je partage ton avis, j'avais craqué pour le titre dans une librairie de Montmartre, et finalement quelle déception, je m'attendais à en lire du désir et de la vie, mais rien de tout ça au final.

uneribambelle 11/10/2015 17:50

Effectivement point de désir à l'horizon que ce soit dans le livre ou à le lire.

sous les galets 29/09/2015 06:55

Oh bah dis donc, tu n'es vraiment pas enthousiaste , j'avais été brièvement tentée quand il a eu le Femina, et vu que les histoires de couple me laissent souvent de marbre, j'avais passé mon tour. Tu confirmes donc que j'ai bien fait.

Une ribambelle 29/09/2015 07:16

Tu peux sans aucun doute passer outre cette lecture.

le Bison 28/09/2015 22:43

Pourtant, effectivement, le titre est accrocheur et pas loin d'être une profonde vérité, la vie est brève, le désir sans fin.

Une ribambelle 29/09/2015 07:16

J'étais tout à fait d'accord avec le titre et surtout avec sa deuxième partie. Mais alors là, point de désir, que de l'ennui.

Aifelle 25/09/2015 06:45

Il ne m'a jamais tentée, ouf ...

uneribambelle 25/09/2015 07:47

Dommage, je te l'aurais volontiers envoyé si tu l'avais voulu.

Alex-Mot-à-Mots 24/09/2015 13:41

Le titre était tentant, pourtant.

Une ribambelle 24/09/2015 14:30

Oui le titre est bien....mais ça ne suffit pas.