Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Le secret de l'empereur - Amélie de Bourbon Parme

Le secret de l'empereur - Amélie de Bourbon Parme

Le discours de son médecin était une purge à lui seul : il suffisait de l'entendre une fois par jour pour être guéri. Ainsi, dès qu'il fut parti, l'empereur se sentit déjà mieux.

Charles Quint règne sur ses terres éparses depuis son palais. Son majordome, le colonel Quijada, veille sur lui à l'instar de Guillaume Van Male son serviteur et Martin de Gatzlu son secrétaire. En sus de ces trois proches, le roi s'est adjoint les services de Giovanni Torriano, horloger, car il voue une passion pour les aiguilles, les rouages, les mécanismes. En effet il aime manipuler ses 40 horloges lorsque son état physique le lui permet ; Charles Quint est malheureusement diminué par les crises de goutte. Lorsqu'il remarque une horloge noire atypique dont il essaye de comprendre le mécanisme et le sens, il demande à son horloger de quérir Marcus de Flessingue, horloger réputé.
Pendant ce temps-là, Charles Quint prépare sa renonciation au trône et son départ pour le monastère de Yuste en Espagne. Il doit se défaire de 450 de ses serviteurs pour n'en garder que 150, gérer les hérétiques, faire de son fils son successeur. 
Le départ depuis le port de Flessingue va le conduire à destination au terme d'une semaine en bateau. Le transport à cheval avec les porteurs ne va pas être exempt de tracas mais Charles Quint arrive enfin avec en tête de trouver des explications à un mécanisme d'horloge qui l'intrigue.

----------------------------

Mon avis : j'ai bien aimé la lecture mais il m'a manqué quelque chose de plus consistant, de plus percutant, de plus émouvant pour que j'en fasse un coup de coeur ou une lecture mémorable. Les sujets abordés étaient intéressants que ce soit la renonciation de Charles Quint ou l'horloge noire mystérieuse mais il aurait fallu développer davantage le thème de l'horloge et en faire un sujet avec plus de suspense par exemple. J'ai eu l'impression que l'on m'attisait et que ça retombait tel un soufflé.
L'auteur a réussi à rendre le personnage sympathique, très humain avec sa maladie, ses impatiences, ses râleries, son humour. Il m'a beaucoup plu.
Une mention spéciale pour le tout dernier chapitre, qui ne fait que deux pages et qui m'a beaucoup émue.

 

Lorsque Philippe arrivait quelque part, il fallait toujours tout recommencer. Remonter le cours de la journée, reparler des mêmes choses [] Même lorsqu'il était arrivé au monde, il avait fallu le faire renaître ; [], il avait été ranimé grâce aux soins d'un médecin juif un peu sorcier. Il en avait gardé cet air froissé, légèrement choqué dans son intégrité.

Je rempile pour le challenge ABC 2015/2016

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie 10/01/2016 13:59

Pour le moment, j'accroche. On y sent même la lumière des lieux. Ca ressemble à "La recherche de l'absolu" de Balzac que je n'ai pas réussi à lire en entier, faute de motivation. Trop agréable à lire...

sous les galets 19/09/2015 12:02

Il faut dire que Charles Quint quand même, ce n'est pas n'importe qui non plus, et sa renonciation au trône est une grand événement historique. Je note tes bémols mais il est possible que je le lise quand même.

Une ribambelle 19/09/2015 14:02

Charles Quint, je ne le connais que de nom et comme je suis une quiche en histoire et que je n'aime pas vraiment cela, je n'ai aucune référence. Du coup, il m' a semblé bien sympathique même si en vrai il était peut-être un horrible homme.

Laure 18/09/2015 12:11

Il m'attire quand même ce livre, malgré tes réserves ;-)

uneribambelle 18/09/2015 12:31

J'ai pensé à toi en le lisant et oui tu devrais le lire quand même :-) D'ailleurs je n'irais pas dire à quelqu'un de ne pas le lire car elle a vraiment su rendre le personnage très attachant ;enfin moi je m'y suis attaché(e)

Sandrine 18/09/2015 07:21

J'ai bien aimé le rythme de ce roman. Le mode du thriller ou du rocambolesque aurait je crois trahi le propos, rendu le tout mystérieux ou aventureux alors qu'il s'agit de l'histoire d'un puissant qui s'humanise en avançant vers la mort. Un beau livre de cette rentrée dont on parle peu.

uneribambelle 10/01/2016 20:01

En fait je trouve qu'il a un côté enfant appliqué et consciencieux avec ses horloges ;-)

Sophie 10/01/2016 14:02

C'est vrai qu'il est mignon quand ses doigts pénètrent dans les horloges.

Une ribambelle 18/09/2015 07:34

ah oui en aucun cas il n'aurait fallu mettre du thriller ou du rocambolesque ; en fait cela aurait rompu l'atmosphère, le rythme, la "douceur" du roman.

Alex-Mot-à-Mots 16/09/2015 10:05

Une fin émouvante, j'aime bien.

uneribambelle 16/09/2015 10:16

Et finalement, juste deux pages émouvantes surtout à la fin, ça donne un gros bonus au livre même si j'en attendais mieux.