Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Les papiers de Jeffrey Aspern - Henry JAMES

Les demoiselles Bordereau habitent un palais à Venise. Elles vivent pour ainsi dire recluses dans leur demeure non entretenue. Un homme -le narrateur- est sûr que Miss Juliana Bordereau, la tante âgée, a aimé et a été aimée de Jeffrey Aspern, poète célèbre. Il n'a qu'une idée en tête : récupérer des manuscrits de l'auteur qui seraient en possession de la vieille dame. Grâce à une amie, il se rend chez les demoiselles et discute avec Tina Bordereau, la nièce, de la possibilité de louer une des chambres vides et de s'occuper du jardin non entretenu. L'accord se fait et voilà l'homme qui s'installe dans cette demeure, y prend ses marques et se demande comment il va pouvoir manoeuvrer pour découvrir si le trésor qu'il recherche s'y trouve et comment il va pouvoir en devenir propriétaire.

---------------------------

Mon avis :
Enchantée d'avoir découvert cet auteur, une écriture élaborée. J'ai aimé les trois personnages, l'atmosphère vénitienne et la fin de l'histoire. La fin m'a semblé être celle d'un conte.

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le Bison 14/09/2015 22:39

Ça me fait penser que j'ai également un Henry James qui doit trainer au fond d'une pile depuis des mois... Penser à le rapprocher du devant de la bibliothèque...

uneribambelle 15/09/2015 07:25

Oui. Petit à petit il va bien finir par tomber entre tes mains.

sous les galets 05/09/2015 10:51

Hyper tentée moi au contraire...un palais vénitien et un manuscrit caché et qui peut être n'existe pas ?
Je signe (c'est chez quel éditeur?)

uneribambelle 05/09/2015 13:53

Je l'ai pris en livre de poche, J'ai Lu.

Alex-Mot-à-Mots 02/09/2015 10:11

Le sujet ne me tente pas, malgré tout.

Une ribambelle 02/09/2015 10:16

L'avantage est qu'il se lit vite (je crois qu'il n'y a que 160 pages). En fait on retrouve quand même bien l'ambiance anglaise même si cela se passe à Venise.