Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Eden Utopie - Fabrice Humbert

Eden Utopie - Fabrice Humbert

Sarah et Madeleine, cousines, naissent à la même époque mais leur destinée va prendre des chemins différents. Si Madeleine est plutôt mal tombée et se retrouve à devoir expédier ses trois enfants loin d'elle afin qu'ils survivent et aient à manger, Sarah quant à elle fait un beau mariage avec André. Celui-ci va fonder à Clamart La Fraternité, lieu de vie pour les deux familles et lieu d'accueil pour le pasteur, les enfants et les jeunes de l'époque .Le narrateur, petit-fils de Madeleine, raconte pendant les 80 premières pages la création de cette maison, milieu qui semblait protecteur pour ces jeunes. 
Puis le roman prend une toute autre direction. Les petits-enfants ont grandi et celles et ceux qui semblaient protégés et nantis deviennent des militants de gauche acharnés, qui travaillent peu ou pas du tout et se retrouvent plus ou moins impliqués dans les agissements d'Action Directe avec toutes les conséquences que cela peut avoir.

--------------------------------

J'espère que je vais être claire avec ce que j'ai ressenti car si j'ai aimé l'écriture, le parallèle avec les Rougon-Macquart, les personnages, j'ai un problème avec le contenu même s'il m'a plu. Cela peut paraître contradictoire donc je vous explique : 
Je n'ai pas trouvé dans ce roman ce que j'escomptais y lire. De ce que j'avais pu entendre, je croyais qu'il s'agissait essentiellement du descriptif d'une vie communautaire heureuse, joyeuse ; un petit paradis sur terre. Or non seulement cette partie est très minime mais surtout je n'y ai pas trouvé la candeur, le joyeux va-et-vient d'enfants, d'adultes, le bonheur constant que je pensais y trouver.
De plus, en raison d'un tournant social et politique pris par certains des petits-enfants et des choix qu'ils ont fait, nous voici plongés auprès d'Action Directe, des meurtres qu'ils ont perpétrés, de leurs membres, de la description de l'atmosphère politique et a minima judiciaire de l'époque. Clamart et La Fraternité semblent donc bien loin. 
J'ai davantage eu l'impression de lire un documentaire sur ce groupe et sur leurs actions que la description idyllique d'un lieu de vie. La partie qui leur est consacrée est prédominante. Cela ne m'a pas ennuyée car cela m'a intéressée et même s'il est cohérent d'en parler puisque cela faisait partie de la vie de certains des petits-enfants, j'ai trouvé que l'on n'était pas du tout sur le même plan qu'au début du roman. 
Enfin, je suis contemporaine de l'auteur donc pas trop étrangère à ce qu'il raconte même si j'étais jeune lors des premiers crimes perpétrés mais j'émets des réserves sur la compréhension que pourraient avoir des lecteurs plus jeunes que moi sur ces faits qui ont émaillé toutes les années 80.
Une lecture sociale et politique d'une certaine époque. A lire si ces deux versants vous intéressent.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 22/10/2015 13:24

Pas trop envie de ce genre de récit non plus.

uneribambelle 22/10/2015 13:56

Je n'ai pas l'impression qu'il ait été beaucoup lu quand je vois le peu de critiques faites de ce livre sur Babelio par exemple. Parce qu'il date quand même de la dernière rentrée littéraire. Malgré tout il est très bien écrit et est très agréable à lire.

Galéa 20/10/2015 07:03

Effectivement, ce livre avait été présenté comme une description du foyer de Clamart, je ne pensais pas qu'Action Directe serait si présente, je vais sans doute passer mon tout, j'ai eu une période où cela m'intéressait, mais maintenant ce n'est plus ce que je cherche.

uneribambelle 20/10/2015 07:34

Lorsque Busnel avait interrogé l'auteur sur cet aspect-là, je me souviens que ça avait eu l'air de l'ennuyer et qu'il avait un peu balayé cela de la main et que cela avait eu l'air de le gêner. J'avais donc cru que Busnel voulait faire du sensationnalisme mais en fait non. C'est vraiment très présent et pas du tout anecdotique.

Aifelle 20/10/2015 06:52

Je n'ai pas très envie de lire sur Action Directe, je passe donc ..

uneribambelle 20/10/2015 07:36

Pour tout dire, j'ai chez moi un livre du Capitaine Paul Barril qui s'intitule "Guerres secrètes à l'Elysée" et par moment j'avais l'impression de lire un livre de la même sorte. J'aime bien quand je suis prévenue mais là c'est comme si c'était un hors-sujet.