Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Un pied au paradis - Ron Rash

Un pied au paradis - Ron Rash

Oconee, Caroline du Sud. La vie est rude, précaire ; les revenus dépendent du temps qu’il fait, de la qualité du tabac mis à sécher, du prix que l’on pourra en tirer si toutefois une étincelle ne fait pas tout partir en fumée...
Le shérif Alexander est appelé. Holland Winchester n’est pas rentré chez lui. Sa mère affirme qu’il est mort. Elle a entendu un coup de feu et est intimement convaincue qu’il était destiné à son fils tout comme le shérif est intimement convaincu que Billy, le voisin, n’est pas étranger à cette disparition. Mais sans aveu et sans corps, aucune certitude, aucune preuve. Un à un, les protagonistes reliés à cette affaire vont nous relater les faits ; non seulement on va découvrir la genèse de cette disparition mais aussi ce qui s’est passé les années qui ont suivi. Le shérif, son adjoint, un jeune homme, Billy et Amy son épouse vont délier les nœuds de cette affaire.

-------------------------------------------------------

J’ai beaucoup aimé cette histoire dont j’ai eu du mal à me défaire dès lors que je l’ai commencée. La fin m’a émue et clouée sur place, j’étais perdue dans mes pensées. J’ai apprécié la façon dont on a pris connaissance de ce qui s’était passé. Je craignais, en voyant que chacun allait avoir droit au chapitre, que chaque personnage ne nous relate que ce qui s’était passé avant la disparition d’Holland mais ce ne fut pas le cas. Chacun d’eux m’a conté une histoire personnelle, m’a décrit des faits de façon détachée ou affectée ce qui s’était noué entre eux tous ainsi que la façon dont ceci s’est dénoué puis délité.
Etrangement, j’avais fait abstraction d’un indice temporel et tout au long du roman j’ai eu l’impression que l’histoire se déroulait à la fin du 19ème siècle plutôt qu’au 20ème, comme si le paysage, l’environnement et la façon dont chacun a réagi ne pouvait avoir lieu qu’en des temps reculés.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tiphanie 01/11/2015 16:23

J'avais aussi beaucoup aimé cette lecture avec cette même impression du temps qui s'est arrêté, c'est souvent le cas avec les romans de l'Amérique profonde.

uneribambelle 01/11/2015 16:58

Je pense que le fait que tout se passe en pleine et rase campagne sans éléments extérieurs permettant de dater ou de donner un temps à ce qui s'y déroule fait que l'on a l'impression d'être hors de la vie "normale".

dasola 18/10/2015 22:38

Bonsoir Une Ribambelle, après Serena, ce fut ma deuxième lecture de Ron Rash: cela m'avait plu aussi. Bonne soirée.

uneribambelle 19/10/2015 08:09

Je relirai de toute façon cet auteur qui m'a enchantée. Je remercie les blogs car sans en avoir lu d'éloge je ne l'aurais jamais lu : je ne connaissais pas l'auteur.

Alex-Mot-à-Mots 15/10/2015 15:52

J'avais bien aimé son précédent, alors je note celui-ci.

uneribambelle 15/10/2015 20:17

Je ne connaissais pas cet auteur et ce fut un grand et beau moment de lecture. J'avais repéré ce livre sur des blogs.

Aifelle 15/10/2015 06:38

Ma première lecture de Ron Rash, j'avais beaucoup aimé et d'ailleurs j'ai continué avec l'auteur .. son recueil de nouvelles m'attend, sur le haut de la PAL.

uneribambelle 15/10/2015 07:32

Je m'en irais bien volontiers avec lui même si c'est sur d'autres terres.

Ariane 14/10/2015 22:25

C'est avec ce roman que j'ai découvert Ron Rash. Un coup de foudre littéraire ! J'aime son univers rappelant Steinbeck, ses personnages forts, son écriture imagée et envoûtante.

uneribambelle 15/10/2015 07:31

Il faudrait que je relise Steinbeck lu une seule fois et il y a longtemps. Mais vraiment cet auteur retranscrit très bien les non-dits, les malaises.J'ai particulièrement aimé tout ce qui concernait Amy et Billy.

le Bison 14/10/2015 22:14

Tout à fait mon univers aussi. Je me le note dans un petit coin de ma tête, parce que ce Ron Rash pourrait parfaitement me plaire et me donne envie, moi aussi, de poser un sabot au paradis.

uneribambelle 15/10/2015 07:30

Je suis sûre qu'il te plaira, en sabots ou pieds nus.