Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Action directe - Alain Hamon. Jean-Charles Marchand

Action directe - Alain Hamon. Jean-Charles Marchand

Ouvrage très intéressant qui retrace la genèse d'Action directe, les attentats commis (une bonne cinquantaine de crimes revendiqués par le groupe entre 1979 et 1985),  l'accointance de ce groupe avec d'autres groupes terroristes en Europe et les ramifications entre ses membres et des étrangers (principalement italiens et allemands).

Leur lutte est la lutte contre ce qui a trait à l'OTAN, aux américains, à la France négrière (je cite). J'ai été très frappée par le décalage des revendications avec ce que l'on vit actuellement.

Tout ceci ne date que de 30 ans et pourtant leur discours me semble à des années lumière : "Aurjourd'hui, en Europe de l'Ouest, la guérilla communiste doit, par une action politique armée de destruction/construction changer les rapports de force à l'intérieur de la contradiction prolétariat/bourgeoisie". Et surtout la remarque faite par les journalistes au début du livre m'a bien fait sourire et conforte l'évolution importante qui s'est opérée en 30 ans : "En outre, la France a "la chance" d'avoir un parti communiste fort, contestataire, présent sur le terrain des luttes ouvrières avec la CGT. Un parti capable de canaliser l'ardeur de certains jeunes militants, les préservant de la tentation de créer d'autres "structures d'accueil" intégrant la violence".
 

Et alors je ne veux pas jeter l'opprobe sur la justice ou la police mais j'ai été frappé par un certain cafouillage (par exemple alors que suite à une planque tout le monde est en place et s'apprête à intervenir voilà qu'arrive sirènes hurlantes une camionnette avec des gardiens de la paix à l'intérieur !!). Il faut aussi noter un des criminels qui laisse sur place sa carte d'identité !

Guerre des polices aussi. Policiers et gendarmes coucourent à leur perte, chacun voulant tirer la couverture à lui au lieu de travailler ensemble. Quant à la valse des personnes haut-placées dans la gendarmerie et la police qui se voient reléguées à d'autres postes alors même que l'on se doute qu'un travail de longue haleine et au long cours est requis, était-ce la meilleure chose à faire ?
Pour ce qui concerne la justice alors là j'ai été stupéfaite du "je t'interpelle, je t'incarcère, je te libère rapidement". Je ne sais pas si les textes législatifs de l'époque étaient plus permissifs ou si c'est parce que les protagonistes arrêtés n'avaient pas été jugés mais cela donne : interpellé en 1980 suite à un attentat, libéré en 1981. Interpellé en 1974, relâché. Interpellé en 1978, relâché. Interpellé puis inculpé le 3 novembre 1983, relâché le 2 décembre....(et des exemples comme cela il y en a bien plus dans le livre).

L'ouvrage se termine par une conclusion provisoire et est publié en mars 1986 alors même que Georges Besse est encore en vie et les membres d'Action directe pas encore arrêtés.

--------------

Il y a en annexe du livre des copies des documents policiers ou autres de l'époque.

 


 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 10/11/2015 13:09

Une toute autre époque, en effet.

uneribambelle 10/11/2015 13:51

On a au moins la certitude qu'en trente ans il y a eu une sacrée évolution et de gros progrès dans la résolution des affaires.

sous les galets 08/11/2015 13:13

Je ne te sens pas spécialement emballée non ?

Une ribambelle 08/11/2015 13:44

Si, si, c'est instructif. Il y a juste la dernière partie où ils parlent de l'euroterrorisme où ils reviennent sur des événements passés et où c'est plus difficile de se repérer.

J'en ai un autre de Roland Jacquard que je voulais lire en même temps pour comparer mais je ne l'ai pas encore lu.