Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lectures et critiques

Une ribambelle

J'ai couru vers le Nil - Alaa El Aswani

Voici une lecture commune avec Daphné du blog Tant qu'il y aura des livres. J'aime beaucoup la littérature qui se rapporte aux pays du Levant ou au Maghreb et j'ai donc eu envie de lire ce roman d'un écrivain égyptien duquel j'ai déjà lu J'aurais voulu être égyptien et Automobile Club d'Egypte.

J'ai couru vers le Nil - Alaa El Aswani

Alaa El Aswani relate la genèse de la révolution de 2011 et les événements de la Place Tahrir à travers une galerie de personnages représentatifs de la société égyptienne dans sa variété (population urbaine, cairote, précisé-je). Il dépeint des hommes et femmes satisfaits d'un immobilisme rassurant, d'un fatalisme culturel sûrement, qui approuvent le régime et qui se heurtent à d'autres dont la volonté est d'assister à un changement. 

----------------------
J'ai apprécié la fluidité et la facilité de la lecture. J'ai aimé trouver une variété de personnages. 
Toutefois la forme choisie par l'auteur ne m'a pas plu. J'ai vraiment peiné dès les 99 premières pages. A chaque chapitre apparait un personnage différent, que l'on ne retrouve d'ailleurs pas au chapitre suivant et que l'on ne peut pas lier aux autres (sauf Asma et Mazen). Visuellement, j'étais comme un cameraman qui se serait saisi d'instants de vie, les aurait mis bout à bout sans rien connaître des protagonistes. Le problème est que sur autant de pages, cela lasse et vu l'absence de lien, cela faisait "catalogue" et fut préjudiciable à l'appréciation de ma lecture pendant un quart du roman. Il n'y a que lorsque les liens familiaux, amicaux ont enfin été livrés que cela est allé mieux.
L'autre point qui m'a gênée fut l'incursion de six témoignages de victimes de la place Tahrir au milieu du roman (l'auteur a toutefois changé les noms). Autant cela me semble naturel dans un texte autre qu'un roman : un article, un essai...mais d'avoir ces témoignages au sein même du roman j'ai trouvé que cela n'avait pas sa place. 

------------------------

Pour terminer, je dirais que cette lecture a soulevé beaucoup de questions (de façon positive). L'auteur met bien en avant la difficulté pour tous ces personnages d'adhérer à un bouleversement. On peut se demander comment toutes ces strates d'un peuple vont d'un commun accord impulser un changement. Quid de celles et ceux qui vivent loin des pôles citadins et de personnes décisionnaires ou influentes ? (sans forcément envisager de façon claire à court et long terme qui serait l'homme providentiel et sa troupe qui pourraient relever le défi). 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Un avis différent du mien, donc! Pour ma part, j'aime beaucoup ce genre de construction où l'on se demande quel sont les liens entre les personnages et les histoires à la manière d'un puzzle à assembler. Du coup, contrairement à toi, cette forme m'a vraiment plu ! Je n'ai pas lu les deux autres livres de l'auteur que tu cites, qu'est ce que tu en as pensé?
Daphné
Répondre
U
Aumobile Club d'Égypte qui m'avait plutôt plu. L'autre était J'aurais voulu être égyptien que je n'avais pas aimé.