Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une ribambelle

Lectures et critiques

Une ribambelle

Les os des filles - Line Papin

Les os des filles - Line Papin

Avec cette histoire, Line Papin ouvre les deux volets de sa maison. Celui du Vietnam et celui de la France. Celui du lumineux et celui d'une noirceur. le Vietnam, une terre de naissance dans laquelle l'auteur prend racine, s'ancre. Elle est entourée de chaleur, moiteur, d'une forme d'insouciance. Une largesse de sentiments et de sensation est propice à une croissance certaine et à un épanouissement. Attention ! Chaque croissance est fragile, à entretenir, surveiller. Qu'advient-il lorsque cette légèreté et cette forme de candeur environnantes disparaissent brutalement ? Si tout ce qui concourt à vous faire croître et vous nourrir vous sont enlevés, vous flétrissez. Si de surcroît le froid de tout et le manque de tous/tout vous accablent vous attaquent, vous mourrez. La destruction est initiée. Celle de l'intime d'abord : le coeur, le discernement. Puis l'atteinte viscérale se propage alors à la chair, à l'enveloppe. À quelle fin ? Celle de se défaire d'une chair contaminée par ce qui la ronge ? Cette chair tuée laisse enfin apparaître l'architecture du corps : les os. Ceux qui sont les garants de la tenue du corps, ceux qui portent, ceux qui resteront après la mort, ultimes témoignages d'une existence mais pour un temps seulement. Les os des filles.
🖍️ Line, sachez que vous m'avez embarquée dans le voyage de votre enfance, de votre adolescence, dans celui de votre corps et de votre coeur. Ces retours à la source, à votre source m'ont abreuvée d'émotions. J'ai été émue et surprise parce qu'avec vos mots et cette histoire j'ai reçu bien plus que ce que j'avais escompté. Désarçonnée et décontenancée. Troublée. Les larmes aux yeux. Mais finalement voilà bien ce que j'attends d'une lecture. Qu'elle creuse en moi un sillon et laisse une trace . Merci.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philisine Cave 28/07/2020 09:21

Très belle chronique, émouvante comme ce livre qui la mérite. Bises et merci.

Une ribambelle 28/07/2020 09:37

Je ne suis pas fan des romans brefs mais là j'ai été conquise car l'auteur nous saisit tout de suite.

Alex-Mot-à-Mots 21/01/2020 16:09

Quelle belle déclaration.

Une ribambelle 21/01/2020 19:38

Normal. J'ai reçu plus que ce que j'en espérais.

Aifelle 21/01/2020 13:10

J'ai envie de lire ce récit, mais c'est encore une lecture bien dure.

Une ribambelle 21/01/2020 19:37

Certes ce n'est pas léger mais je ne l'ai pas trouvé trop plombant non plus.