Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lectures et critiques

Une ribambelle

Soudain, j'ai entendu la voix de l'eau - Hiromi Kawakami

Soudain, j'ai entendu la voix de l'eau - Hiromi Kawakami

Dans ce roman, l'auteur narre les relations au sein d'une famille entre les parents et leurs enfants, entre les enfants eux-mêmes. Elle balaye leur histoire en faisant des allers-retours et l'on passe du décès de la mère de famille, à la jeunesse des enfants, à leur vieillesse....Quand les relations intra familiales se dévoilent, la stupéfaction me prend. J'avance ma lecture puis l'arrête. Ecarquille les yeux. Fais marche arrière, en toute douceur, à l'instar de l'auteur qui raconte en toute tranquillité et sans sensationnalisme aucun des relations condamnables.

----------------------------
J'ai apprécié le calme et la douceur qui se dégagent du texte, les descriptions qui éveillent nos sens et réveillent notre mémoire : évocation de la nature, de la nourriture, des odeurs et goûts liés à l'alimentation, des souvenirs liés à l'enfance. J'ai toutefois été gênée et mal à l'aise que la relation qui lie le frère et sa soeur soit traitée avec la même délicatesse comme si elle était naturelle, la mettant au même plan  que la banalité d'un quotidien. J'ai eu l'impression d'être tenue de l'accepter puisqu'elle était consentie, voulue par les deux protagonistes et racontée sans effet dramatique, sensationnel. Quant aux dernières phrases du roman elles apportent une puissance émotionnelle sublime.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 01/04/2019 16:06

Un roman purement japonais.

Une ribambelle 04/04/2019 18:57

Absolument par l'évocation des souvenirs d'enfance, des souvenirs liés aux odeurs...

Kathel 31/03/2019 16:36

Oui, cette auteure a une manière bien à elle de dévoiler l'intimité de ses personnages, en passant, et de raconter en tournant un peu en rond...

Une ribambelle 04/04/2019 18:58

Le style ne m'a pas dérangé. C'est davantage le fond.