Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Des cadavres trop parfaits

Des cadavres trop parfaits

Des cadavres trop bavards

David Baldacci

 

L'histoire

 

Des hommes dont on ne connait pas grand-chose hormis que l'un est marié, père de famille et vérifie la sécurité de lieux sensibles. A l'occasion, il tue.
L'autre est à la tête d'un petit groupe dont les membres semblent somme toute ordinaires alors que leur chef a quand même déjà dézingué au moins une personne. Pour autant, il n' a pas de lien avec le premier.
Vous y ajoutez une femme vengeresse qui a escroqué un escroc, lequel la recherche activement.
Vous saupoudrez de CIA, de sécurité intérieure, d'espions russes ou américains, de poursuites automobiles, de morts qui ne le sont plus, de "grosses ficelles" et vous aurez le roman.

 

Mon avis : bon, comme vous avez dû le percevoir à mon ton un peu plus haut, j'ai peu aimé. Il y a bon nombre de personnages qui affluent non-stop et j'ai dû prendre un papier pour noter qui faisait quoi. Quand se sont ajoutés les vrais noms des gens, ça s'est corsé cammarade ! Je ne vous parle pas du congrès, de la sécurité intérieure, du FBI, de la CIA....J'ai coulé parmi toutes ces institutions.
Enfin, des morts qui ne le sont plus,  des cascades de voitures peu crédibles dont on réchappe miraculeusement et ça m'a achevée. 
Bien dommage car au début du roman, cherchant les liens entre les protagonistes, j'étais intriguée et finalement c'est au moment où la lumière se fait et que cela devrait être intéressant qu'il y a trop de nouvelles inattendues qui surgissent et qui font que trop c'est trop. C'est "too much". COmme un trop plein de chantilly sur une glace, sur laquelle on aurait ajouté du chocolat, des amandes, des fruits, un coulis, des noix.....

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article