Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Lettres à Sade

Sade est le nom que nous donnons à nos fantasmes, la conscience de nos imperfections mal assumées(...), un nom qui rappelle les inventions d'un cerveau génial dans son dérangement, capable d'accoucher des pires personnages et dont la langue française était la seule patrie

Dans cet ouvrage, des hommes et femmes qui sont universitaires, écrivains, juristes ou philosophes écrivent une lettre à Sade. Le fond diffère à chaque missive et l'orientation choisie varie selon le rédacteur. Il n'est pas question pour les écrivains de lui dire de but en blanc s'ils l'aiment ou le détestent mais plutôt de choisir un aspect de Sade (sa personnalité, ses écrits, sa fin de vie, ses pensées) et de s'en servir comme trame pour s'adresser au marquis.  

J'ai beaucoup aimé ces lettres qui traitent d'un point de vue différent la pensée, les écrits de Sade, son enfermement, sa mort. Tandis qu'une lettre me fait réfléchir pour savoir si je suis d'accord ou non avec son rédacteur, d'autres se projètent contemporains de Sade et me re-situent à ses côtés à la Bastille. Certains font des parallèles avec la façon dont est traité le corps de nos jours : piercings, corps morcelés (dons d'organes), mères porteuses, l'enfant  à tout prix. Un des auteurs a un parti pris plus poétique tandis qu'une autre me semble invectiver l'écrivain lequel n'a pas voix au chapitre bien évidemment puisqu'il ne s'agit pas d'un dialogue. 

Il est souvent question de la nature de l'homme (homme naturellement bon ou a contrario meurtrier, incestueux, violent) ? 

J'ai un avis très positif sur ce livre pour plusieurs raisons :

- ceux qui ont rédigé les lettres m'étaient complètement inconnus à l'exception de Noëlle CHâtelet et Catherine Cusset. Je n'ai donc pas été parasitée par ce que j'aurais pu avoir lu de l'auteur ni même "parasitée" par le physique de la personne. Je n'avais pas la vision du visage de l'écrivain mais uniquement son écrit.
-Les lettres sont de qualité, bien écrites voire dfficiles pour deux d'entre elles : j'ai dû les relire lentement pour m'en imprégner et les comprendre.
 -J'ai bien aimé le procédé, les points de vue différents.
-Je me suis demandé ce que j'aurais pu lui écrire.

-La couverture est très jolie et j'aime le toucher différent entre le bandeau glacé, lisse et brillant et le reste de la couverture (et j'attache une grande importance aux titres et couvertures des livres).
- J'ai même laissé passer du temps entre la lecture des premières lettres et la lecture de la dernière lettre. Je n'avais pas envie de la lire parce que je n'avais pas envie de n'avoir plus de lettres à lire.

 

Un grand merci à Babelio et aux éditions Thierry Marchaisse pour cette opération Masse Critique.

 

tous les livres sur Babelio.com

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le Bison 19/02/2015 10:40

Intéressant.
Mais peut-être faut-il s'y connaitre aussi un peu dans la vie du marquis.
Mais ne serait-ce que pour lire la lettre de Antoni Casas Ros (d'ailleurs le seul auteur que j'ai lu), il me tente bien.

Une ribambelle 19/02/2015 10:55

Je pense qu'il faut effectivement avoir lu l'auteur avant. J'avais lu "Justine ou les malheurs de la vertu" quand j'étais au lycée donc cela donne un ordre d'idées sinon on risque de ne pas comprendre le sens des lettres. Cependant les lettres ne mentionnent pas des écrits précis de Sade.
"Je voulais te conter cette histoire, te dire mon admiration passionnée(...). Hommage à ce crâne, à ton silence et à ta liberté ! Antoni Casas Ros