Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

Les faibles et les forts - Judith Perrignon

Les faibles et les forts - Judith Perrignon

Un midi où j'étais un peu patraque, plutôt que de rentrer à toute blinde chez moi pour manger alors que je n'avais pas la force de me précipiter, je suis allée à la médiathèque. Elle n'est pas très loin du boulot. Je devrais ne pas emprunter de livres vu la floppée que j'ai encore à lire (quoique la PAL a bien diminué) et pourtant, j'ai pris un livre, ai commencé à lire la 4ème de couverture, puis finalement je me suis assise dans un des fauteuils et ai commencé à lire ce roman. Sous le charme. Conquise dès les premières pages. Enthousiaste, j'ai donc emprunté le livre pour le terminer chez moi.

----------------------

même qu'en lisant les deux premières parties je ne voyais pas vraiment où l'auteur voulait en venir. 

 

Une histoire touchante, magnifique. Le monTerrible. Terrible histoire que celle-ci. Emouvante. Encore des larmes. Un récit en trois parties.

2010

Dana est une femme noire. Elle a plusieurs enfants, aucun conjoint et vit dans le sud au grand désespoir de Mamy Lee sa mère, qui elle avait fui le sud pour gagner le nord. Comme si Chicago ou Detroit pouvait lui faire oublier la ségrégation raciale qu'elle, sa famille et les autres avaient subie. Dana installée en Louisiane !! Mamy Lee aimerait tant que Dana et les siens reviennent dans le nord. Lorsque Mamy Lee va rendre visite à sa fille, elle est une grand-mère attentionnée mais qui sait aussi punir et remettre sur le droit chemin son petit-fils qui s'en éloigne. Mamy Lee constate, désespérée, que parfois la police ne traite pas mieux les noirs qu'auparavant. Allez ! Chacun va essayer d'oublier l'incident de la police qui a débarqué à la maison et en route pour le bord de la rivière avec les voisins, pour un barbecue et une trempette dans l'eau pour rafraîchir ces corps qui suffoquent sous les presque 40°.

1949

Saint Louis. Missouri. La ségrégation raciale est présente, toujours. Un incident au sujet de la piscine municipale et d'une phrase prononcée. Le maire est bien embêté. La presse s'en mêle. Mamy Lee se souvient. Elle était petite à l'époque mais n'a rien oublié.

2010

Une émission de radio où chacun peut appeler, donner son point de vue sur un fait d'actualité. Consternant. Edifiant jusqu'à ce témoignage, ce monologue long de cet homme qui m'a fait pleurer en voulant secouer les consciences et les cerveaux figés.

-----------------------------

Les trois parties du livre sont intimement mêlées et je vous déconseille fortement de lire la 4ème de couverture et surtout d'aller à la fin du livre directement. J'ai fait la bêtise en feuilletant le livre de lire les quelques lignes mises en plein milieu de page à la fin du roman et l'effet de surprise a un peu capoté car je me suis doutée de ce qui allait se passer alors même qu'en lisant les deux premières parties je ne voyais pas vraiment où l'auteur voulait en venir. 

 

Une histoire touchante, magnifique. Le monologue d'un des auditeurs de la radio est incontestablement pour moi le point d'orgue de ce roman.

 



 

 

 

Quelques kilomètres encore jusqu'à la rivière.
Je ne vois plus que des statistiques dans cette voiture, une grand-mère trop grosse, une mère célibataire, son fils aîné bientôt en prison et Deborah enceinte l'année prochaine si elle continue de faire la belle.

C'est bon de les entendre rire, de pouvoir m'asseoir face au fleuve sans me tourmenter, je ferme les yeux, je m'éloigne. Méfie-toi Deborah, du bruit de tes perles comme de leurs yeux lumineux, les vagues et les amours c'est pareil, dangereux, mais danse, Deborah, c'est vain mais c'est beau, et c'est encore plus joli dans l'eau, tu as l'air d'un cygne.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

le Bison 19/05/2015 20:12

Je ne connaissais pas mais là, tu as capté toute mon attention et mon intérêt. Il faudra que je m'en souvienne ne serait-ce que pour ce long monologue à la fin - et ce qu'il y a avant aussi :)
Une histoire bien tentante...

Une ribambelle 19/05/2015 20:15

C'est une injonction de lecture (et mieux vaut cela qu'une injonction de paiement).

Aifelle 15/05/2015 13:05

J'aime la plume de cette auteure ; j'ai prévu de lire celui-là dès que je pourrai.

Une ribambelle 15/05/2015 13:13

Je ne la connaissais pas du tout mais du coup j'ai envie de lire ses autres romans.