Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une ribambelle

Une ribambelle

Lectures et critiques

La veuve à l'enfant - Daniel Maggetti

La veuve à l'enfant - Daniel Maggetti

Don Tommaso, prêtre, se trouve relégué dans une cure de la Suisse italienne.
Nous sommes au 19ème siècle.
On perçoit rapidement que l'aridité de la région, la pauvreté des habitants et leur côté taiseux sont une punition pour ce prêtre. Seul paysage : des animaux, quelques rares habitants dont on n'entend pas le son, que l'on n'imagine même pas et que l'on ne situe pas.
Seul dans sa cure, le prêtre finit par avoir l'aide d'Anna-Maria qui s'occupe du repas, du linge et Don Tommaso enseigne l'écriture à Pierino, petit-fils d'Anna-Maria. Celle-ci n'est guère loquace et pourtant le curé finit par apprendre certaines choses en lisant les registres de l'état-civil. On apprend l'histoire de Pierino, puis des beaux-parents d'Anna-Maria mais de Pietro, le mari d'Anna-Maria, aucune trace. Où est-il mort ? Quand ? Dans quelles circonstances ?
Il y a des moments clés de la vie de chacun qui font qu'à un moment les langues se délient....

 

------------------------------

J'ai apprécié ce roman "rugueux", taiseux, sans description de paysages, de maisons, de personnages. Seul ce que disent les personnages, par petites touches, dévoilent petit à petit la vie de cette famille.

Anna-Maria et son petit-fils sont très touchants même s'ils s'expriment très peu. Elle, semble être celle qui garde le cap, froide, la tête sur les épaules en toute circonstance et Pierino lui, suit le mouvement, sans jamais s'opposer ou donner son avis, tel un être fantomatique.

J'ai bien aimé le ton du livre même si pendant une partie je me suis un peu ennuyée et me suis demandé où et si on allait aboutir.

J'ai été gênée par les nombreux mots ou phrases en italien et en patois ou langue locale (car bien que je ne parle pas italien je doute que tous les mots non français soient italiens).

Un petit conseil : prendre une feuille et un crayon pour retracer l'arbre généalogique de la famille (sinon, on s'y perd).

 

Un grand merci à Babelio et aux Editions ZOE pour cette masse critique. D'autant plus ravie que cela m'a permis de découvrir un auteur suisse.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 29/06/2015 13:36

Papier-crayons et dictionnaire, rien que ça pour lire ce livre.

uneribambelle 29/06/2015 13:43

Oui et celle qui l a chroniqué sur Babelio dit même avoir dû le relire.

le Bison 28/06/2015 22:27

Les langues se délient...
ça me rappelle un film avec un grand acteur italien dont j'ai oublié le nom :)

Une ribambelle 28/06/2015 22:32

Les langues se délient, certes, mais tout cela reste plus que sage ;-) Quoique dans cette famille finalement tous ne sont pas sages...